Zea Agir actualités Home

Pas de permis pour les fossiles

Les réserves de charbon, de gaz et de pétrole actuellement exploitées suffisent à nous engager dans la voie d’un réchauffement climatique supérieur à 2°C (soit au-dessus de l’objectif fixé par l’Accord de Paris). La France doit montrer l’exemple, et ne plus octroyer aucune nouvelle concession (permis d’exploitation) : Pas de permis pour les fossiles.
En l’état, les mesures proposées dans le projet de loi Hulot ne suffisent pas. Et l’industrie fossile va s’employer à faire pression sur les député.e.s, pour que la portée du texte soit encore réduite.

Mobilisons nous pour que l’État ne cède pas face à l’industrie fossile
Pour cela, nous avons besoin de vous, écrire aux 137 député.e.s membres des commissions Affaires économiques et Développement durable de l’Assemblée, qui décideront, lundi et mardi prochains, des amendements retenus, avant le vote du texte de loi le 3 octobre.

La seule voie possible est de geler le développement de tout nouveau projet fossile, à commencer par les projets d’extraction de gaz et de pétrole : la France ne doit plus accorder aucune nouvelle concession à l’industrie fossile.

ZEA soutient cette campagne et vous invite à signer la lettre de nos partenaires pour interpeller vos députés sur la loi Hulot et donner à l’État le pouvoir de dire non aux énergies fossiles : https://350.org/fr/pasdepermis/

 

Newsletter

Vous souhaitez être informé de nos campagnes, actions, ou tout autres sujets relatifs à nos préoccupations communes ?